Difference between revisions of "EventRMLL2009/Fr"

From TuxFamilyFAQ
Jump to navigationJump to search
Line 86: Line 86:
  
 
  ''En tout cas, sans faire du big brother,
 
  ''En tout cas, sans faire du big brother,
  on peut quand même dire que TuxFamily est un acteur majeur qui va permettre à toutes ces structures d'avoir la présence sur Internet et de pouvoir faire leur activité ?''
+
  on peut quand même dire que TuxFamily est un acteur majeur qui va permettre à toutes ces structures
 +
d'avoir la présence sur Internet et de pouvoir faire leur activité ?''
  
 
'''Samuel''' : On est un acteur de l'ombre, effectivement. C'est qu'on agit assez en arrière plan. Après, on n'impose aucune publicité, on n'impose aucune référence à TuxFamily sur les sites. On est vraiment toujours très content quand on en aperçoit sur les sites qu'on héberge, ça fait toujours plaisir de voir qu'ils ne nous oublient pas et font un petit geste et un petit clin d'oeil, mais on n'a vraiment pas vocation à être très connu et à faire plein de publicité.
 
'''Samuel''' : On est un acteur de l'ombre, effectivement. C'est qu'on agit assez en arrière plan. Après, on n'impose aucune publicité, on n'impose aucune référence à TuxFamily sur les sites. On est vraiment toujours très content quand on en aperçoit sur les sites qu'on héberge, ça fait toujours plaisir de voir qu'ils ne nous oublient pas et font un petit geste et un petit clin d'oeil, mais on n'a vraiment pas vocation à être très connu et à faire plein de publicité.

Revision as of 23:46, 28 July 2009

Voir page générale RMLL


Entretien RMLL 2009 TuxFamily.org 9 juillet 2009 15h

La radio des RMLL s'est entretenue avec TuxFamily http://radio.rmll.info/ep/association-tux-familly

Au format Ogg/Vorbis : http://download.tuxfamily.org/vhffs4/docs/RMLL_2009_entretien3706.ogg


Retranscription

On reçoit tout de suite la TuxFamily. 
Est-ce-qu'on dit "la TuxFamily" ? 
Ça fait très groupe de rap "la TuxFamily".

Sylvain : non, en fait non, il n'y a pas d'article : on dit toujours TuxFamily, directement

Alors, c'est Samuel et Sylvain, bonjour

Samuel, Sylvain : bonjour

Alors, déjà, est-ce qu'on pourrait rappeler à nos auditeurs et auditrices 
ce que c'est que TuxFamily ?

Sylvain : Alors, TuxFamily, donc, on est une association d'hébergement Internet, c'est-à-dire qu'on héberge des sites web, des dépôts de gestion de version, on héberge les propres domaines de nos hébergés, les mails, etc. mais uniquement pour des projets libres : c'est-à-dire qu'on héberge n'importe quoi, mais il faut que ce soit lié au Libre : c'est-à-dire soit du contenu sous licence libre ou soit un projet libre ; on héberge aussi tout ce qui est à côté du libre, comme des groupes d'utilisateurs de logiciels libres (GULL), enfin tout ce qui tourne un peu autour du logiciel libre

C'est une association qui est née en 2004, c'est ça ?

Sylvain : C'est une association, en fait ça a commencé en 1999 exactement. Et c'était une première association qui a fourni des services jusqu'en 2004, avant que cela ne s'écroule suite à une non-maintenance de la plateforme. Puis nous on est arrivé, enfin principalement moi, je suis arrivé à partir de ce moment-là ; on a tout recommencé et en 2005 on a relancé le service TuxFamily.

J'ai une première question à vous poser un peu comme ça : 
imaginons que j'ai un projet lié au libre, 
on aurait pu penser que ceux qui travaillent sur les projets libres 
et notamment les développeurs avec des connaissances en informatique, 
ils auraient pu héberger eux-mêmes leurs mails.
Pourquoi se tourner vers vous ?

Samuel : en fait, c'est très très vaste. On a beaucoup effectivement de développeurs de logiciels mais on a pas mal d'artistes (des photographes, des musiciens, des gens qui font de l'animation sous licence libre) et toutes ces personnes-là n'ont pas forcément ni les compétences, ni le temps pour gérer les serveurs en fait. Et c'est là le but de TuxFamily : c'est de faire abstraction de toutes les difficultés techniques que peut rencontrer un projet libre pour que les gens qui sont des bénévoles et qui n'ont déjà pas énormément de temps, puissent se concentrer au maximum sur leur projet. Donc effectivement il y a des tas de gens qui auraient les compétences de faire ce qu'on fait, mais elles sont utilisées ailleurs, enfin leur temps est utilisé ailleurs et du coup ils viennent se reposer un peu sur TuxFamily.

Alors, du coup, vous n'êtes pas simplement une infrastructure
d'hébergement comme les pages persos qu'on peut trouver chez les fournisseurs d'accès,
vous fournissez directement des services type  gestionnaire de contenu
ou des services connexes pour ceux justement qui n'ont pas
forcément les compétences. Qu'est-ce-qu'on pourra trouver chez TuxFamily ?

Sylvain : en effet, c'est une offre, 'fin c'est pas vraiment une offre, il y a plus de services que ce qu'on trouve chez les offres mutualisées habituelles, c'est-à-dire qu'on offre des services qui sont effectivement spécifiques pour le développement d'applications par exemple, comme les gestionnaires de révision ou ce genre d'outils.

Et donc ça c'est accessible, j'imagine qu'il y a une adhésion,
ou est-ce que simplement un projet libre dit
"ok j'aimerais bien profiter des infrastructures et des services de TuxFamily" :
c'est gratuit, il faut adhérer, comment ça se passe ?

Sylvain : alors, on n'a jamais voulu trop complexifier les choses, donc nous avons une gestion très simple il suffit de s'inscrire pour profiter des services. Après ça ne veut pas dire que le service est gratuit, forcément ça coûte de l'argent derrière, mais basiquement un projet peut s'héberger sans dépenser un seul centime.

Mais alors vous vivez comment j'ai envie de demander ?

Sylvain : on ne vit pas super bien en effet, TuxFamily ne gagne pas d'argent, TuxFamily perd de l'argent, financièrement ce n'est pas très viable. Mais quand on a vraiment besoin d'argent, on a fait pour l'instant qu'une seule campagne de donations dans la vie de TuxFamily et ça nous a permis d'équilibrer les comptes. On n'a pas beaucoup de coûts : on a la chance d'avoir des gens gentils qui nous fournissent tout ce qui coûte cher , a.k.a. l'électricité, la bande passante, l'emplacement physique pour héberger les machines. Donc en fait, TuxFamily n'a aucun coût récurrent.


D'accord et ça se passe souvent les aides comme ça ?
Est-ce que c'est spontané ou est-ce que c'est sollicité en général ?

Sylvain : En général, on le demande : effectivement des aides spontanées on doit en récupérer quelques centaines d'euros par an alors que TuxFamily a besoin de plusieurs milliers d'euros par an pour fonctionner.

Aujourd'hui vous rassemblez combien d'utilisateurs ?

Sylvain : il doit y avoir 2500 utilisateurs pour 2000 projets.

ET donc, vous cherchez encore des utilisateurs,
il y a encore de la capacité je veux dire ?

Sylvain : on n'a jamais fermé les inscriptions, ça n'a jamais été l'objectif de TuxFamily, s'il y a besoin on trouvera des solutions pour fournir plus. Après, jusqu'à présent on a toujours pu le faire, on verra.

Samuel : c'est-à-dire qu'on n'a pas vraiment vocation à grossir, on accueille tous ceux qui ont besoin de nous ; quand les projets deviennent vraiment trop gros, ils finissent d'ailleurs d'eux mêmes par quitter la plateforme en nous remerciant et en trouvant des sponsors plus grands. On fait plutôt relais pour tous les projets qui débutent et les projets à moyenne taille aussi.

Aujourd'hui, j'imagine, je vois qu'il y a beaucoup de projets,
vous parliez de 2000 projets qui sont hébergés sur TuxFamily,
on a un petit peu des statistiques ?
Qui sont des projets logiciels, qui sont des LUGs ?
Vous avez des chiffres ?

Sylvain : Pas grand chose. On n'aime pas trop faire des statistiques, on en fait très peu quoi. On en fait lors des AG mais sinon on n'a pas vocation à faire le big brother sur ce qu'on héberge.

En tout cas, sans faire du big brother,
on peut quand même dire que TuxFamily est un acteur majeur qui va permettre à toutes ces structures
d'avoir la présence sur Internet et de pouvoir faire leur activité ?

Samuel : On est un acteur de l'ombre, effectivement. C'est qu'on agit assez en arrière plan. Après, on n'impose aucune publicité, on n'impose aucune référence à TuxFamily sur les sites. On est vraiment toujours très content quand on en aperçoit sur les sites qu'on héberge, ça fait toujours plaisir de voir qu'ils ne nous oublient pas et font un petit geste et un petit clin d'oeil, mais on n'a vraiment pas vocation à être très connu et à faire plein de publicité.

Aujourd'hui, vous êtes géographiquement basé dans un certain coin de la France
ou êtes-vous complètement répartis, par rapport à vos partenaires,
les fournisseurs de bande passante... ?

Sylvain : En fait, on a quasi tout à Marseille. C'est parce que les gens qui ont monté Lost-Oasis sont les anciens admins de TuxFamily donc on est hébergés gracieusement chez eux, c'est aussi la société dans laquelle je travaille actuellement.

Donc un partenariat quand même très profitable pour le Libre, mais est-qu'il y a un engagement de pérennité ? Est-ce-qu'il y a besoin d'avoir peut-être un peu de sécurité en obtenant d'autres partenariats avec d'autres fournisseurs par exemple ?

Sylvain : Ben, on s'est souvent posé la question. Peut-être pas, si on sépare TuxFamily de Lost-Oasis, pour moi TuxFamily n'aurait plus de raison d'exister. Donc euh ... on n'a pas vraiment vocation à faire en sorte que TuxFamily soit pérenne : si Lost-Oasis s'auto-détruit, TuxFamily aussi : c'est un peu deux facettes du même objet, quoi.

D'accord. A priori, il n'y a pas de risque ? Lost-Oasis n'a pas d'accords commerciaux ou de risques par rapport à sa propre activité en fournissant le service à TuxFamily ?

Sylvain : c'était un peu le but de monter Lost-Oasis au départ, c'était de fournir enfin une bande passante correcte à TuxFamily, et fournir un support de tous les coûts récurrents.

J'imagine que le fournisseur de bande passante a d'autre part des activités commerciales avec ses clients propres ?

Sylvain : Oui, bien sûr c'était le but : c'était de faire financer par les clients qui paient les activités du Libre.

Lost-Oasis est un partenaire pro ? Ce n'est pas de l'associatif ?

Samuel : Ce n'est pas de l'associatif du tout.

C'est tout de même profitable ? il y a des gens qui vivent de cette activité ?

Sylvain : Bien sûr.

Il n'y aura pas forcément d'interférence si le nombre de projets de TuxFamily augmente ?
Il n'y a pas à tergiverser faut que ce soit pérennisé, les activités doivent se poursuivre,
le Libre en a besoin.

Sylvain : Ben, effectivement, pour moi, je pensais il y a quelques années qu'on n'aurait bientôt plus besoin de nous face à l'arrivée des offres en serveurs dédiés pas très chers, et moi je me disais après tout, un gros service mutualisé avec ses limitations devant les nouvelles offres on n'aura bientôt plus besoin de nous et dans 2 ans on peut tout faut fermer, il n'y aura plus d'hébergés et je me suis vraiment trompé, parce que finalement on a de plus en plus d'hébergés ; je suppose que c'est la facilité du service qui fait que les gens préfèrent plutôt venir chez nous héberger leur projet, plutôt que de monter leur maison à côté.

Samuel : c'est vrai qu'on a une croissance qui est très très linéaire depuis la réouverture de l'hébergeur, on a vraiment une belle droite, ça nous permet de prévoir de faire évoluer la plateforme en fonction en fait.


J'aimerais revenir sur ces Rencontres du logiciel Libre où vous êtes présent puisque vous êtes sur le village des associations.
Est-ce que vous pensez c'est des événements importants qui doivent continuer ?
Est-ce que vous pensez qu'on devrait le faire ailleurs qu'en France ?
L'année prochaine ce sera à Bordeaux sûrement, c'est même pas sur Nantes, c'est sûr. Oui, c'est sûr, à moins que Bordeaux... disparaisse >_>
Qu'est-ce-que ça peut peut apporter à une association comme vous,
à une plateforme comme vous ce genre de Rencontres du Logiciel Libre ?

Samuel : Eh bien, ça nous apporte le côté humain, si vous voulez, c'est là dans ce genre d'événements que nous avons l'occasion de rencontrer nos hébergés, de faire notre assemblée générale comme par exemple cette année, et puis c'est là qu'on peut éventuellement recruter de nouveaux contributeurs, parler un peu de nous avec d'autres acteurs du Libre éventuellement travailler sur des projets communs avec des associations, c'est là qu'on fait vraiment toute la comm' externe de l'association en fait.

Qu'est-ce que vous en pensez globalement en dehors de votre activité ?
Vous, personnellement ça vous apporte encore d'autres choses ?

Samuel : oui, oui, parce que ça permet aussi d'avoir une bonne visibilité sur l'ensemble des projets du Libre qui sont actifs en ce moment, et puis ça permet de découvrir des nouvelles choses, des nouvelles personnes et puis c'est toujours sympathique.

En une semaine comment on arrive à ingurgiter autant d'informations, autant de projets, autant de personnes ?

Samuel : Oh, ben, il y a un pourcentage qu'on oubliera forcément, mais il y a beaucoup de conférences intéressantes, enfin, c'est toujours très très riche, on en profite le plus possible, après évidemment on a nos limites.

Des nouveaux projets en vue pour TuxFamily ?

Samuel : on a eu une petite période pas très facile ces derniers temps, justement par manque de contributeurs et de sang neuf dans l'équipe. Donc là, le gros projet qu'on a c'est avec les personnes qu'on a recruté récemment, qui se sont montrées intéressées par le projet. On a essayé de redynamiser l'association, de redynamiser l'hébergeur, de décharger les admins actuels des lourdes tâches... Actuellement, tout est géré par très peu de personne, donc plus on ramène de personnes dans l'association, mieux on va se porter et être pérenne en fait.


Eh bien, on va peut-être rappeler votre site Internet, ou en tout cas les contacts de TuxFamily ?

Sylvain : Donc, bah, le site web c'est http://www.tuxfamily.org/ et il y a tout dessus, toutes les adresses de contact, etc, de quoi s'inscrire, il y a tout.

Eh bien, merci beaucoup et bonne fin de semaine à vous.